Le Circuit régional des courses de chevaux du Québec

C’est en 1983 que remonte les débuts de ce qui allait devenir plus tard le « Circuit régional des courses de chevaux du Québec ». À cette époque, une dizaine de pistes de courses amateurs étaient en opération au Québec, mais de façon indépendante. L’objectif de regrouper ces pistes et de promouvoir les courses de chevaux au niveau non professionnel revient à Paul-André Lavigne, François Parr et Wilfrid Flora qui ont fondé « l’Association provinciale des clubs de courses amateurs Inc. ».

L’Association favorisait des rencontres entre les clubs alors qu’un groupe de dix ou douze chevaux se donnait rendez-vous dans un club. On croisait donc le fer à trois contre trois ou même à deux contre deux.

En 1988, l’Association organise un événement majeur soit un championnat provincial amateur parmi le groupe formé des clubs de St-Édouard, Squatec, Mont-Joli, St-Sylvère, St-Martin-de-Beauce, Rivière-du-Loup et Nouvelle qui se joint au groupe pour l’occasion.

Parallèlement aux activités de l’Association, la Société de développement de l’industrie des courses (SODIC) avait mis sur pied un programme pour la présentation de courses de chevaux lors des expositions agricoles telles que Richmond, Lachute, Ormstown, Brome et Ayer’s Cliff. C’était le « Circuit C », comme on l’appelait par opposition au Circuit Québec « A » et « B » dont les activités avaient lieu sur les pistes professionnelles.

En 1989, une entente de gestion est ratifiée et la Commission des courses de chevaux du Québec confie à l’Association le « Circuit C », rebaptisé « Circuit régional ». Cette année-là, 16 événements se déroulent sur 16 pistes différentes pour un total en bourses de 96 000 $.

En 1995, l’Association provinciale des clubs de courses amateurs Inc. devient le « Circuit régional des courses de chevaux du Québec ». Paul-André Lavigne quitte alors la présidence qu’il occupait depuis sa fondation et André Drolet, vice-président depuis 1990, prend le relais. Les règlements généraux sont plus tard modifiés et le conseil d’administration compte huit membres dont quatre directeurs de zone.

Reconnaissant l’apport important du circuit en région, la Société nationale du cheval de course a soutenu avec vigueur l’organisme et vers la fin des années 1990, le budget du « CRCCQ » atteignait plus de 350 000 $ tandis que près d’une trentaine d’événements avaient lieu au cours de la saison estivale.

Il y a deux ans, le fondateur du « Circuit régional » Paul-André Lavigne a repris le flambeau à la présidence, suite au départ de André Drolet qui aura servi le circuit pendant plus d’une décennie.

Malgré les difficultés qu’a connues l’industrie des courses de chevaux dans les dernières années et grâce à la confiance démontrée par le Club Jockey du Québec, le « Circuit régional des courses de chevaux du Québec » est vivant plus que jamais. Un calendrier de six programmes était à l’affiche en 2010 et cette saison, les trotteurs et ambleurs de toutes les régions du Québec croiseront le fer à dix occasions, toujours dans cette même atmosphère particulière qui rappelle les foires d’antan.